19/05 la Caravane

Publié le par D.C.C.DJIBOUTI- Sabine et Benoît -

 

La caravane  

En ce début d’été djiboutien, notre mission à l’école de la Salle se termine, Djibouti se vide (350 militaires plus leur famille quittent le pays définitivement)), un groupe d’amis nous quitte ..notre caravane se déplace de Djibouti vers Tadjourah…

 (« Caravane » est aussi un bulletin diocésain qui vient de paraître)

 Mai, juin, voici l’été, été de la chaleur, de l’humidité, des coupures d’électricité, de l’eau.. Les dîners aux bougies sont quotidiens pour nous.  Djibouti-ville es tu prête à faire vivre les 70% de la population de ce pays ? la population qui s’est habituée à ces difficultés de fond, souffre .- L’eau , pour combien d’années ? Dans les quartiers, ces odeurs.., quelle hygiène ?. 

Mai, Juin, c’est aussi l’été des transitions, des changements de rythme : il n’y a plus d’activités de soutien à l’école, (les enfants restent chez eux l’après-midi) ; la fin d’année scolaire se profile… Pour nous certaines soirées à l’extérieur sont festives, grâce, notamment au groupe chorale Djib’Fana de 50 personnes  (nous nous souviendrons d’une super soirée pour remercier les chefs de chœur).

Mai,Juin : Invitations en perspectives.. : 21 mai + 23 mai : pots avec les bénévoles. 23 mai arrivée de J Garin dans le cadre d’ un partenariat avec la ville de Troyes et un projet de formation au Centre d’Apprentissage Cardinj* de Tadjourah pour la climatisation. 29 Mai départ pour Tadjourrah la blanche. 31 mai fête au C.A.C.* reconnaissance de la présence des frères de la Salle depuis 1983. 07-08 Juin Concert Djib’fana, chorale dont nous faisons partie.

4 Juin , 10 juin ,Mariage de Anne(nièce) et Thomas , d’Amandine et Amaury(neveu) on sera de tout cœur près d’eux et de nos familles.

La caravane traverse le désert . C’est le moment de la pause entre 2 missions, et de poser les bonnes questions pour en chercher les bonnes réponses .. Discernement utile qui répond à cette phrase « Elargis l’espace de la tente, déploie sans hésiter la toile de ta demeure, allonge tes cordages, renforce tes piquets » -Isaïe.

Notre vie en monde Musulman ? Nous ne pouvons que constater pour eux la place prépondérante de la prière.. Le muézin veille ; lorsque nous voyons ces hommes, devant Nougaprix (supermarché) , se courber et implorer .. Nous sommes bien loin …. ; Cela oblige à une compréhension mutuelle, qui rappelle notre stage sur le dialogue interculturel : respect, pas de rejet…notre présence est seule nécessaire ! Il est important de le redire : nous avons été et sommes très bien accueillis par ce peuple si différent du nôtre.

La caravane de l’Amitié .Nous savons que la vie  paroissiale nous manquera à Tadjourah ! Nous avons vécu des célébrations très priantes et vivantes, et les contacts ont toujours été très simples et chaleureux. Beaucoup de jeunes, et de jeunes familles à toutes les célébrations. Nous avons remarqué que les chrétiens s’impliquaient énormément dans la paroisse. L’entraide est très importante et nous avons été « chouchoutés » !!  (retours en voiture le soir, excursions diverses, sans compter les salles de bains mises à notre disposition éventuelle!!!) L’expatriation resserre sans doute les liens, mais ils sont ici particulièrement forts !

A noter également que certaines familles Françaises n’hésitent pas à emmener des Djiboutiens découvrir des îles, se baigner, tout simplement. (Cf photos album découverte)

Cet article clôt notre mission à Djibouti-City ! Nous n’oublierons les parents des élèves, les professeurs, et les enfants du quartier …Nous allons apprécier la fraicheur relative de Tadjourah (2° de moins !!) et la quasi-absence des coupures en tout genre !! Que demander de plus ?

Commenter cet article

Véronique JOUANNIC 30/05/2011 22:13


Chers Benoit et Sabine,
Voilà des nouvelles de St Malo à la veille de ce pont de l'ascension où nous allons nous retrouver avec plaisir en Bourgogne famille pour le mariage d'Anne et Thomas.
En attendant j'ai été ravie de lire votre dernier bulletin "CARAVANE" par lequel je réalise à quel point vos conditions de vie sont dépendantes de l'eau, gros sujet de préoccupations... très
certainement... Nous aussi en France la terre attend la pluie car elle en a grand besoin et ce soir d'ailleurs nous avons eu notre première vraie pluie depuis des semaines.
Je vous souhaite bonne continuation et transmettez le bonjour à tous ces africains qui entrent dans votre cercle d'amis. Je vous embrasse de S Malo où tout va bien.


Pierre et Bérengère 25/05/2011 16:06


Quelle belle aventure ! Bravo à tous les 2 pour cette énergie dont vous faites preuve. Merci pour ces belles photos qui nous permettent de voyager. Bisous de Singapour, à très bientôt. Pierre et
Bérengère


Jamet M + Jm 20/05/2011 21:38


Nous avons beaucoup apprécié la citation d'Isaïe... Elargir la tente, sans hésiter... Comme une famille, lâcher les rênes pour laisser place à la confiance, voire à l'abandon... Nouveau chemin,
nouveau départ ! Bon "apprivoisement" de votre nouvelle mission !
Maëlys et Jean-Michel


Toitoine 20/05/2011 19:55


Coucou de Tsubaky!
Même en étant loin,j'ai l'impression par votre blog, d'être avec vous et d'y découvrir la culture africaine par vos récits et de belles photos !Avant de refermer cette période à Djibouti ,profitez
bien de ces derniers jours à Djibouti puis Bon vent à Tadjoura pour y écrire une nouvelle aventure .
Les semaines vont se compter avant votre retour!!
Prenez-soin de vous
Je vous embrasse
Toitoine


Erwan 19/05/2011 21:34


Profitez bien de vos derniers moments dans la capitale.
Une autre route s'ouvre devant vous avec de nouvelles rencontres, une autre petite vie à établir à Tadjourah.
Bon courage pour cette dernière ligne droite avant la respiration française. Nos tomates du balcon devraient être mûres à votre retour !
On pense bien à vous.
O2 et R1